Natura 2000et moi !

Les LIFEs

Les projets LIFE sont le résultat d’un partenariat financier mis en place entre la Commission européenne et les états membres. Tout état européen peut, en effet, initier des projets de conservation et de restauration environnementale sur son territoire. Depuis 1992, plus de 4000 projets ont ainsi été mis en place à travers l’Europe ! En Wallonie, une vingtaine de projets ont ainsi pu voir le jour avec des thématiques très variées, allant de la protection d’espèces cibles (Râle des genêts, Moule perlière, Loutres…) à la restauration d’habitats emblématiques en passant par des projets insolites avec des partenaires privés comme la mise en place d’un réseau écologique sous les lignes à haute tension effectuée par le LIFE ELIA ou encore la prise en compte de la dynamique écologique dans les milieux perturbés par l'homme, à l’image du LIFE in QUARRIES qui mène ses actions directement au sein de sites carriers.

 

 


 

ZOOM sur le LIFE Ardenne liégeoise

Comme c’est le cas pour tous les « LIFE+ Nature and Biodiversity », le périmètre d’action du LIFE Ardenne liégeoise est entièrement inclus au sein du réseau Natura 2000. En effet, pas moins de 18 sites Natura 2000 (7.544 ha), répartis entre les deux plus hauts massifs ardennais, sont concernés par ce projet.

Ce programme vient ainsi compléter un métaprojet de restauration des tourbières en Wallonie couvrant les différents Hauts-Plateaux ardennais. Six projets LIFE se répartissent la crête ardennaise, de la Croix-Scaille aux Hautes Fagnes, en passant par les plateaux de Libin et de Recogne, de Saint-Hubert, des Tailles et de Spa-Malchamps. Les 5 projets terminés ont déjà permis de restaurer plus de 4.500 ha de zones tourbeuses et humides sur les Hauts-Plateaux ardennais et d'assurer la protection de plus de 2.700 ha de nouveaux territoires.

Ainsi, dans la lignée des projets précédents, le LIFE Ardenne liégeoise vise donc la restauration d'habitats naturels et semi-naturels typiques des sols humides à tourbeux de la haute Ardenne tels que :

  • les landes humides à tourbeuses;
  • les tourbières hautes actives et dégradées;
  • les tourbières de transition;
  • les mégaphorbiaies;
  • les boulaies tourbeuses;
  • les chênaies pédonculées à bouleaux et molinie;
  • les aulnaies riveraines;

ainsi que la restauration de milieux plus secs imbriqués au sein des zones humides :

  • les landes sèches;
  • les landes à genévriers;
  • les nardaies;
  • les prés maigres de fauche;
  • les hêtraies à luzule blanche.

Ce projet permet également de développer le potentiel d'accueil d'espèces remarquables comme le pic cendré, le pic noir, la gélinotte, le torcol, la pie-grièche grise... et de favoriser la reproduction de divers papillons rares et/ou menacés et protégés, liés aux zones humides comme le cuivré de la bistorte.


 

Pour plus d’information sur le projet et sur les actions de restauration, n’hésitez pas à consulter le site officiel du projet :

www.lifeardenneliegeoise.be

 

 

Conception : asbl Domaine de Bérinzenne - Photos, sauf mention contraire : Annick Pironet - site internet : Atelier As Vèyou ?